CAP VERT 14

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 12 août 2016

Maple leaf : la feuille d'érable

La feuille d'érable est l'un des symboles du Canada, elle est omniprésente sur les drapeaux, t-shirts et autres produits canadiens.

Feuille d'érable à High Park - Toronto
Alors que nous nous promenions à High Park par douce fin d'après-midi, nous avons eu la surprise de découvrir cette platebande aux armes du Canada. Il faut dire qu'elle est belle, cette feuille stylisée. Pour en savoir plus sur ce symbole, c'est ici.

Ainsi se termine la série des 10 billets promis au sujet de mon séjour à Toronto.

Je mets maintenant les bouchées doubles pour remettre en état le jardin, un peu négligé ces derniers mois.
Bel été à vous !

lundi 8 août 2016

De la verdure au pied des gratte-ciel

Du haut de la Tour CN (ou CN Tower), on peut apercevoir de la végétation entre les gratte-ciel. Certains d'entre-eux ont même une toiture végétalisée.

Vue de Toronto du haut de la CN Tower
Lorsqu'on chemine en ville, la présence végétale est constante : le long des rues, les frondaisons de nombreux arbres tempèrent l'ambiance très minérale et automobile de l'environnement.

Arbres au pied des gratte-ciel de Toronto
Les hostas, omniprésents sur les espaces publics comme dans les jardins privés, offrent une grande diversité variétale. Leurs feuilles sont magnifiques, sans une seule trace de grignotage par des escargots ou des limaces.

Hostas
Pour en avoir le cœur net, j'ai interrogé par mail un vendeur d'hostas canadien, pensant que les gastéropodes indigènes étaient peut-être moins voraces que les nôtres.
Sa réponse a mis fin à mon innocence : il utilise des granulés anti-limaces !

vendredi 5 août 2016

Balade dans les "petites rues"

La ville de Toronto est divisée en quartiers qui ont chacun leur ambiance. Les quartiers anciens aux maisons de brique côtoient le centre très moderne dont les gratte-ciels continuent de se développer à un rythme soutenu.

Rue résidentielle à Toronto
Quand on se promène dans les quartiers résidentiels, on est impressionné par la présence de nombreux grands arbres et par le soin porté aux jardinets situés devant les maisons.

Jardinet devant une maison à Toronto
Chaque devant de maison a son caractère propre, sa palette végétale personnalisée, et on peut même observer des créations originales comme cette arche de fusain persistant.

Arche de fusain persistant
Je partage avec vous cette bonne idée : une mini-librairie en libre service intitulée "Bring a book, take a book" (Apportez un livre, prenez un livre).

Bring a book take a book

mardi 2 août 2016

Hawk : le faucon

Comme dans bien des grandes villes, les faucons sont présents à Toronto : pour preuve ce spécimen perché sur la façade d'un bâtiment de l'université. La netteté de la photo n'est pas excellente, le zoom de mon petit appareil photo vous présente toutes ses excuses.

Faucon à Toronto
Le site www.toronto-wildlife.com est dédié à la vie sauvage à Toronto. Des photos des différentes espèces de faucons présentes dans la ville sont présentées ici.

lundi 1 août 2016

Allotment gardens : les jardins familiaux

La fièvre légumière s'est emparée de Toronto : de nombreux restaurants proposent des plats végétariens, en particulier des burgers "veggie" dont le steak est remplacé par une galette végétale.
La ville propose à ses habitants des jardins familiaux sur 11 sites différents. Un petit tour sur le net permet d'apprendre que les places sont chères et la procédure laborieuse pour obtenir le droit de cultiver le précieux lopin !

Jardins familiaux à Toronto
La clôture ne permettant pas d'aller examiner au plus près les cultures, je n'ai pu qu'admirer de loin la luxuriance du lieu et la présence de fleurs associées aux légumes.

Jardins familiaux à Toronto'
La pergola et les chaises laissent imaginer que ces jardins sont également des lieux de partage et de convivialité.

samedi 30 juillet 2016

Des écureuils dans la ville

On rencontre des écureuils partout à Toronto, pour peu qu'il y ait un peu de verdure et quelques arbres. Il sont assez hardis et se laissent approcher à 2 mètres environ.

Ecureuil noir
Les plus courants sont plus grands que nos écureuils roux ; leur pelage est soit noir, soit brun, soit gris. Celui-ci grignotait quelque chose, installé sur le muret en bordure d'un jardin.

Tamia rayé
Nous avons également rencontré dans High Park, un jardin public de l'ouest de la ville, des Tamias rayés beaucoup plus petits. Ils sont aussi appelés "chipmunks" ou "suisses", et ont servi de modèles aux personnages de Walt Disney "Tic et Tac".

vendredi 29 juillet 2016

C'est une maison bleue ...

Les Toronto Islands sont situées face à la partie sud de la ville. On y accède facilement en ferry, et le weekend les Torontois sont nombreux à venir pique-niquer et profiter de l'eau et du soleil dans ces îles, dont une partie est aménagée en parc avec restaurants, pédalos, bateau de pirates et ferme pédagogique.
Algonquin Island est occupée par de nombreuses maisons entourées de jardins, très probablement des résidences secondaires, parmi lesquelles cette charmante maison bleue.

Maison bleue à Algonquin Island
Devant la maison, des Hydrangeas 'Annabelle', très utilisés à Toronto, y compris dans l'espace public. Sous le "porche", galerie couverte à colonnes caractéristique des maisons ici, on aperçoit deux fauteuils Adirondack de couleur blanche.

Depuis les îles, on a une vue spectaculaire sur les gratte-ciels du sud de Toronto.

Vue de Toronto depuis Toronto Islands

Pour en savoir plus sur Toronto et visualiser une belle carte datée de 1894 sur laquelle apparaissent les Toronto Islands, c'est ici.

mercredi 27 juillet 2016

Ipomée

Dans certains quartiers résidentiels de Toronto, les maisons sont bordées côté rue de petits jardins, clos ou non.
Ipomées sur clôture
Ici, des Ipomées habillent de façon élégante une grille de fer forgé.

Fleur d'Ipomée
Les fleurs s'ouvrent au matin et se referment définitivement le soir, remplacées le lendemain par d'autres fleurs. L'intensité des couleurs et le fondu de leur assemblage semblent presque irréels.

mardi 26 juillet 2016

Adirondack

Les célèbres fauteuils Adirondack sont présents un peu partout dans les jardins particuliers et dans l'espace public au Canada.

Si le modèle historique était initialement en bois brut, il en existe maintenant de nombreuses versions, tels ces modèles en plastique recyclé.

Fauteuils Adirondack en plastique recyclé
Plus pratiques à ranger car empilables, les modèles ci-dessous sont également appréciés.

Fauteuils Adirondack empilables
Habituellement présentés par paire, ils occupent l'espace même quand il n'y a aucun jardin à l'horizon ....

Adirondack rouges
... que ce soit au milieu de nulle part, sous une bretelle d'autoroute, ou sur Kew Beach, plage située à l'extrémité sud-est de Toronto, en bordure du lac Ontario.

Adirondack à Kew beach
Le climat des Toronto Islands semble leur être particulièrement favorable, puisque qu'on y trouve des spécimens géants !

Adirondack géant

lundi 25 juillet 2016

Toronto côté jardins

Toronto, avec ses 2,6 millions d’habitants, est la plus grande ville du Canada et la cinquième plus grande ville d’Amérique du Nord.
Je viens d'y passer 10 jours, et mes yeux de paysagiste ont trouvé de quoi se "nourrir" en jardins et verdures de toutes sortes. Je vais essayer de partager avec vous cette expérience canadienne en 10 billets, si possible au rythme d'un par jour.

Voiture jardin à Kensington Market
Premier clin d’œil, cette voiture-jardin aperçue dans le quartier hippie de Kensington Market. Remplie de terre, elle accueille du gazon, des arbustes, un pied d'artichaud et des aromatiques.

Voiture jardin à Toronto
Au cours des nombreux kilomètres parcourus à pied dans la ville, je n'ai pas rencontré d'autre véhicule végétalisé de ce type.

mardi 5 juillet 2016

Campanula poscharskyana : la campanule des murets

En cette période d'emploi du temps chargé, l'entretien du jardin est un peu relâché. Faisant preuve de beaucoup d'indépendance, cette gracieuse campanule s'est faufilée sous la haie d'ifs et l'escalade hardiment, histoire de profiter du soleil de l'après-midi.

Campanula poscharskyana
Elle est comme ça, la campanule des murets (à ne pas confondre avec la campanule des murailles, beaucoup plus compacte) : plantée en haut d'un petit escalier, elle cascade jusqu'au bas des marches ; installée au pied d'une haie ou d'un arbre en cépée, elle grimpe !
Dans mon jardin, elle se ressème gentiment, sans devenir envahissante.
Extrêmement frugale, elle ne demande aucun soin particulier ni tuteurage.

Adoptez-là sans tarder !

jeudi 21 avril 2016

La spirée de Norvège : Spiraea x cinerea 'Grefsheim'

S'il fallait élire l'arbuste symbole du printemps, la Spirée de Norvège aurait toutes ses chances.

Spirée de Norvège
Avec sa silhouette de fontaine jaillissante et ses innombrables fleurs d'un blanc immaculé, elle "réveille" le coin de jardin où elle est installée.

Spirée de Norvège fleurs
Lorsqu'on s'en approche, le suave parfum de miel de ses fleurs vient nous chatouiller les narines.

C'est le printemps vous dis-je !

jeudi 17 mars 2016

Le Rouge gorge

Quand on travaille au jardin, il n'est pas rare de percevoir en limite de champ visuel une petite ombre brune qui volète entre les arbustes : le rouge gorge est en manœuvre d'approche. Furtif, silencieux, il vous observe d'abord sans se faire voir.

Rouge gorge sur girouette - Gérard Deloison

Et puis, une fois qu'il a évalué l'absence de danger, il s'enhardit jusqu'à se poser à 2 mètres du jardinier, dans l'espoir de profiter de la terre fraîchement remuée pour attraper un ver ou un insecte. Il vous regarde droit dans les yeux, et c'est pour moi à chaque fois une joie que de croiser ce petit intrépide.

Rouge gorge - Gérard Deloison

Pour en savoir davantage sur ce petit passereau, c'est ici.

vendredi 26 février 2016

Isola Bella

Isola Bella est l'une des trois îles Borromées, sur le Lac Majeur en Italie.

Isola Bella - Vue d'ensemble
Vue depuis les hauts de Stresa, Isola Bella présente un bel équilibre dans ses proportions. Elle est entièrement occupée par le palais Borromeo et ses jardins en terrasses. Le palais fut construit au XVIIème siècle et les jardins furent inaugurés au XVIIIème siècle par la très riche famille Borromée, qui en fit un lieu à l'image de sa puissance.

Isola Bella - Belvédère
Après la visite du palais, l'accès aux jardins se fait en montant. la vue du belvédère et de ses statues n'en est que plus impressionnante.

Isola Bella - Parade des paons
De nombreux paons d'un blanc immaculé paradent dans le jardin ; ils semblent rivaliser d'élégance devant les touristes.

Isola Bella - Parterres de buis
Depuis la terrasse supérieure, on peut admirer les broderies de buis avec, en arrière plan, la rive du Lac Majeur et ses nombreux hôtels de luxe.

Isola Bella - Orangers taillés
Rien n'est laissé au hasard dans ce jardin d'apparat : au soleil du matin, les orangers impeccablement taillés et les pots disposés sur la balustrade produisent des ombres d'une régularité parfaite.

mercredi 10 février 2016

Le vanneau huppé

Lors d'une journée froide du mois de janvier, j'ai aperçu dans la plaine près de chez moi des oiseaux huppés au ventre clair, d'une allure inédite compte tenu de mes faibles connaissances ornithologiques.
Une connaisseuse m'a affirmé que, lorsqu'on voit des troupes d'oiseaux dans les champs en hiver, il y a de fortes chances que ce soit des vanneaux.
Gérard Deloison, membre de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, a eu la gentillesse de me confier des photos qu'il a prises en zones humides, appréciées de ces beaux oiseaux.

Vanneau huppé - Gérard Deloison

Vanneaux huppés en vol - Gérard Deloison

Troupe de vanneaux en vol - Gérard Deloison

Pour en savoir plus sur les vanneaux, c'est ici.

samedi 9 janvier 2016

2016

Bonne année 2016

Je vous souhaite une belle et douce année 2016,
Avec votre jardin comme source d’inspiration.

Toucher la terre,
Respecter les équilibres,
Travailler avec la nature
Plutôt que contre elle,
Voilà un beau programme.

Et s'il faut s'inspirer des oiseaux,
Choisissons d'agir comme les colibris
Plutôt que comme les autruches !



Pour lire ou relire la légende du Colibri, c'est ici.

lundi 7 décembre 2015

Des sols fertiles à partir de déchets urbains

Un article du magazine ADEME&Vous Le mag n°90 présente le projet de recherche SITERRE piloté par Plante & Cité.
Partant du constat que l'aménagement d'espaces verts urbains est un gros consommateur de terre végétale et de granulats issus de carrière, ce projet vise à mettre au point des supports de plantation alternatifs à base de déchets issus de la ville : déchets verts, bétons concassés et autres issus de balayages de rues.

Mise en place de terre et granulats de carrière
Pour en savoir plus sur ce projet qui entre maintenant dans sa deuxième phase consistant à multiplier les sites d'expérimentation, c'est ici.
Les autres articles de ce numéro consacré aux sols en général sont également très intéressants. Profitez-en !

samedi 7 novembre 2015

Plantations d'automne dans un jardin de poche

Mes clients habitant Paris, la conception du jardin de leur résidence secondaire sur la côte normande s'est faite grâce à internet. Lors de notre première rencontre sur place au mois d'août, il a été convenu tout devrait être prêt pour que les plantations puissent intervenir pendant les vacances d'automne.
Après avoir échangé par mail pendant 2 mois au sujet de l'esquisse et du choix des végétaux, nous nous sommes donc retrouvés le 28 octobre pour tracer le contour des massifs et commencer les plantations.

Esquisse pour jardin de poche
Il y a en fait deux jardins : le jardin de devant, d'une surface de 20 m² environ, encadre le cheminement en ardoise qui va du portail à la porte d'entrée de la maison. Le jardin de derrière a une superficie de 30 m² environ : on y accède en traversant la maison. En attendant le développement de la végétation, les palissades en noisetier tressé constituent des brise-vue d'un bel aspect.

Traçage du contour des massifs
Première étape : on reporte sur le terrain le contour des massifs qu'on matérialise à l'aide de piquets. On dispose ensuite soigneusement un tuyau d'arrosage le long des piquets pour lisser les contours, puis on découpe le gazon à l'aide d'un coupe-bordure demi-lune. Pour gagner du temps, l'herbe existante n'a été retirée qu'aux emplacements des végétaux. Le reste des massifs sera paillé à l'aide de cartons pendant tout l'hiver : au printemps, la végétation indésirable aura disparu.

Présentation des végétaux
Deuxième étape : on dispose les végétaux à l'endroit prévu par le plan de plantation. S'il manque certaines plantes, on peut matérialiser leur emplacement à l'aide d'un piquet muni d'une étiquette.

Un joli duo de jardinières
Troisième étape : c'est la plantation proprement dite. Ce bel après-midi présentait les conditions idéales pour l'initiation d'une jeune jardinière !

Lorsque les dernières plantes seront installées, un paillage de miscanthus sera mis en place pour limiter les travaux de désherbage et d'arrosage.

lundi 24 août 2015

Nouveau site internet

J'ai le plaisir de vous annoncer la création du site www.conception-jardin-14.com consacré à la promotion de mon activité de paysagiste conceptrice.

Nouveau site d'Hélène D'Hondt paysagiste

J'espère que, couplé au présent blog, il contribuera à mieux faire comprendre l'utilité de la conception paysagiste : imaginer le jardin en fonction des usages futurs ainsi que du type d'entretien envisagé.

Marier l'utile et le beau, les contraintes prédéfinies stimulant la créativité du concepteur au moment du dessin de l'esquisse.

Pour visiter, c'est ici.

mercredi 12 août 2015

Haricots verts à l'italienne

Haricots verts à l'italienne

En cet été relativement sec, le mildiou épargne les tomates. Profitons-en pour préparer des haricots verts à l'italienne, plat estival par excellence qui se déguste chaud ou froid.

Pour 4 personnes :

  • 600 à 800 g de haricots verts
  • 2 à 3 belles tomates
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 1 feuille de laurier sauce
  • sel, poivre, huile d'olive

- peler l'oignon et l'ail, effiler les haricots puis rincer tous les légumes.
- émincer l'oignon puis le faire revenir doucement dans l'huile d'olive.
- couper les tomates en dés puis les mélanger aux oignons.
- ajouter les haricots verts et la gousse d'ail hachée au couteau.
- saler, poivrer et mélanger, ajouter la feuille de laurier.
- couvrir et faire cuire à feu doux 30 minutes (10 minutes à l'autocuiseur).

Bon appétit !

- page 1 de 9